Combien de temps peut-on laisser une piscine sans filtration ?

La filtration d’une piscine garantit une eau à la fois agréable et saine ! Le problème est qu’une filtration efficace implique de consommer plus d’énergie. Cela a amené de nombreux propriétaires de piscine à se poser une question cruciale : combien de temps peut-on laisser une piscine sans filtration ? La réponse est loin d’être simple, dans la mesure où de nombreux paramètres doivent être pris en compte pour déterminer le temps de filtration de l’eau d’une piscine. Pour y répondre, il est nécessaire de faire un tour d’horizon sur le temps de filtration d’une piscine !

Filtration d’une piscine : importance et limite

La filtration est la première garante d’une eau claire, saine et agréable. Il faut le rappeler, la qualité de l’eau d’une piscine dépend à 80 % de la filtration. Mais 2 remarques doivent être faites :

  • Une filtration insuffisante peut grandement nuire à la qualité de l’eau et contribuer à la prolifération des algues. Cela vous obligera sur le long terme à utiliser plus de produits chimiques pour mener une action curative ;

  • Une filtration trop fréquente ou constante est énergivore

Il n’en a pas l’air, mais une pompe de filtration est un équipement assez gourmand en énergie. Voici un petit exemple pour vous donner une idée de l’énergie qu’il consomme. Un modèle basique consomme environ 1 kW pour filtrer une piscine de 10 x 5 x 1,5 m. Avec un prix moyen du kW à 0,16 euro, il faudra donc payer 3,84 euros/jour, si vous faites fonctionner votre pompe 24 h/24. Si vous vous baignez 152 jours par an (5 mois), vous aurez donc à payer 583 euros par an, une somme qu’on ne peut négliger.

Pour profiter d’une eau saine, sans consommer trop d’énergie, il est donc important de gérer avec intelligence son système de filtration, et de bien ajuster la durée de filtration.

Les différents facteurs à prendre en compte pour déterminer le temps de filtration idéal

4 facteurs doivent être pris en compte pour déterminer le temps de filtration idéal : la température de l’eau, le produit de traitement, la puissance de la pompe et le nombre de personnes utilisant la piscine.

La température de l’eau

La température de l’eau est le premier point à prendre en compte pour déterminer le temps de filtration d’une piscine : 

  • Plus elle est élevée, plus l’eau est propice au développement des bactéries, des micro-organismes et des algues ;

  • Plus elle est basse, plus le temps nécessaire à la filtration est faible.

Le produit de traitement

Le temps de filtration d’une eau traitée au chlore ne sera pas le même que celui nécessaire à la filtration d’une eau traitée à l’oxygène actif. Il faudra filtrer plus fréquemment l’eau traitée à l’oxygène actif.

La puissance de la pompe

La puissance d’une pompe n’est jamais adaptée à 100 % au volume d’une piscine, d’où son incidence sur le temps de filtration :

  • Si votre pompe est sous-dimensionnée, le temps de filtration doit être augmenté ;

  • Si votre pompe est surdimensionnée, le temps de filtration doit être diminué.

Le nombre d’utilisateurs

Comme vous le savez certainement, les baigneurs transportent avec eux de nombreuses bactéries. Ainsi, plus le nombre de baigneurs est important plus le nombre de micro-organismes présents dans l’eau augmentera. En d’autres mots, plus les baigneurs sont nombreux, plus l’eau se salira vite. Le temps de filtration doit donc être augmenté.

On peut laisser une piscine sans filtration pendant un certain temps

Il est inutile de faire fonctionner constamment le système de filtration, mais on ne peut laisser une piscine sans filtration trop longtemps. En fait, tout dépend de la température de l’eau. Comme dit ci-dessus, plus l’eau sera chaude plus les micro-organismes s’y développeront facilement. 

Il existe une formule pour déterminer le temps nécessaire de filtration d’une eau basée sur la température de cette dernière :

Temps de filtration = température de l’eau/deux

Cette formule permet de déduire le temps durant lequel on peut se passer de filtration. Pour illustration :

  • La température de l’eau de votre piscine est de 26 °C ;

  • Si l’on applique la formule précédente, le temps de filtration sera donc de 13 heures ;

  • Dans ce cas, vous pouvez donc laisser votre piscine sans filtration pendant 11 heures.

Ce temps sans filtration pourra encore être augmenté si votre piscine est peu utilisée et si elle possède une bonne hydraulicité. Pour rappel, l’hydraulicité peut être vue comme la manière dont circule l’eau dans une piscine. On dit qu’une eau a une bonne hydraulicité lorsque l’eau circule dans tous les coins de la piscine. 

En dessous de 10 °C, les micro-organismes ne prolifèrent quasiment pas. C’est pour cette raison qu’il est possible de laisser une piscine sans filtration durant plusieurs jours en hiver. Attention, si le revêtement de votre bassin est en liner ou en membrane et que vous utilisez des galets de chlore pour traiter votre eau, vous devrez filtrer cette dernière au moins 8 heures par jour. En effet, si vous arrêtez la filtration, cela augmentera la concentration de chlore dans votre piscine ce qui peut entraîner une décoloration du liner.

Comment bien filtrer sa piscine ?

Il est recommandé de filtrer sa piscine en deux temps. C’est la meilleure option pour récupérer plus efficacement les pollutions (feuilles, insectes, débris…) se trouvant à la surface de l’eau. 

À part cela, il est mieux de filtrer l’eau de sa piscine en journée parce que :

  • C’est à ce moment que se développent les algues. Grâce à la filtration, les produits de traitement se répartissent mieux dans tous les recoins du bassin, ce qui prévient la prolifération des micro-organismes ;

  • C’est à ce moment que l’on se baigne le plus dans la piscine et où la piscine se salit le plus rapidement (qui dit baigneur dit pollution). Faire fonctionner la filtration durant cette période permet de récupérer un maximum de pollution apportée par les baigneurs.